Nantes Just Imagine
Actus

Connect Talent : 20 projets de R&D pour attirer les chercheurs internationaux

Grâce à cet appel à projets unique, lancé par la région des Pays de la Loire, des chercheurs de renommée internationale arrivent des Etats-Unis, de Suisse ou de Sophia Antipolis. 

 

Enrayer la fuite des cerveaux et offrir aux meilleurs chercheurs internationaux l’opportunité de concrétiser leurs projets de recherche en France et en Pays de la Loire en particulier. Telle est l’ambition de la plate-forme « Connect Talent » lancée par la région des Pays de la Loire. Dispositif totalement inédit en France, cet appel à projets d’envergure internationale a conduit à sélectionner une vingtaine de projets lors de la première phase. Aujourd’hui, ils vont contribuer, avec l'arrivée de leurs équipes de recherche, à l'ouverture de nouveaux centres de recherche à Nantes Saint-Nazaire.  
 
Lancé en mars 2013, « Connect Talent » vise à détecter puis à accompagner dans leur maturation des projets innovants, dits « projets de rupture » en lien avec les filières d’excellence du territoire. Parmi la trentaine de projets déposés, une vingtaine de projets ont d'ores et déjà été retenus lors de la première phase de sélection.
 
 
Création d'un centre dédié à la médecine nucléaire ...
 
Parmi les heureux élus, le projet ISOTOP4LIFE qui vise à construire un centre dédié à la médecine nucléaire à Nantes. L'ambition de ce projet est de créer une véritable filière radiopharmaceutique, en s'appuyant sur le Cyclotron Arronax et autres équipements de pointe. Construit autour d’un cluster, le projet sera complété par « la Fabrique », un centre permettant d’industrialiser la radiopharmacie et d’apporter ainsi une « alternative dans le domaine de la cancérologie et de l’immunologie». Chiffrée à 11 millions d’euros, la première tranche des travaux devrait être livrée pour la mi-2017. « Nous n’avons pas été attirés par Nantes, mais nous y avons été maintenus car c’est un terrain extrêmement fertile pour les entreprises », affirme Jean-François Gestin, en charge du projet Isotop4Life. Des leaders mondiaux de la R&D privée frapperaient déjà à la porte de "la Fabrique".
 
La recherche médicale se félicite également de l'arrivée de Sylvain Costes. Rentré de Berkeley aux Etats-Unis, son projet consiste à dépister les risques de cancer avec des marqueurs précoces.  
 
 
... et un Institut du Calcul Intensif 
 
Dans un tout autre domaine, un Institut du Calcul Intensif (ICI) en partenariat avec l’Ecole Centrale est en passe de voir le jour à Nantes. A la fois centre de ressources et de recherche dédié au traitement des modèles par les ordinateurs, ce centre va trouver des applications dans « des domaines aussi divers que l’astronautique, la médecine, le photonumérique, l’ingénierie, le bigdata», ajoute son responsable Thierry Coupez. L’IRT Jules Verne, basé à Nantes, attend aussi beaucoup de cette structure pour chacune de ses filières (transports terrestres, aéronautique, construction navale et éolien offshore). Directement arrivé de Sophia-Antipolis et alors qu’il s’apprêtait à partir pour les Etats-Unis, Thierry Coupez a su saisir cette opportunité « tout à fait originale dans le domaine de la R&D ». Récemment installé à la tête d’une équipe d’une dizaine de chercheurs à l’Ecole Centrale, il poursuit ses recrutements d’informaticiens et de chercheurs (mathématiques appliquées, numérique et mécanique) afin de doubler les effectifs de son équipe internationale en 2015.
 
 
Seconde phase d'ici fin 2014 
 
Avec pour objectif de renforcer les filières d’excellence de la région, ces projets vont bénéficier d’un accompagnement en termes de développement et de financement au niveau régional et métropolitain. Programmée d’ici la fin de l’année 2014, une deuxième phase de l’appel à projets devrait consolider la dynamique actuelle. Dotée d’une dizaine de grandes écoles et  d’une université qui joue la carte de l’international, la métropole Nantes Saint-Nazaire dispose de réels atouts pour attirer les chercheurs internationaux. 

La Communauté Nantes Saint-Nazaire

à l'international

ntes-stnaz-international.png